Psycho-Praticien certifié et Formateur en Hypnose Thérapeutique, Hypnose d’Éveil Spirituel, Reiki et LaHoChi

Equilibrer ses émotions, redéfinir nos perspectives, se libérer de nos peurs, retrouver l'équilibre énergétique et spirituel

Etre Hypno-thérapeute est avant tout un service que l'on rend, cela demande une certaine éthique et beaucoup d'implication.

La gestion des émotions et des énergies permet de se sentir mieux et de se sortir des comportements nocifs qui influent sur notre développement personnel.

L'hypnose permet au cerveau de modifier l'interprétation de certaines émotions liées à des expériences de vie, à des traumatismes, des habitudes, des compulsions ou addictions, et ainsi de les modifier pour s'en libérer.

Le thérapeute est là pour vous accompagner dans cette démarche et ainsi vous permettre de devenir une meilleure version de vous même


Notre passé et nos émotions définissent qui nous sommes...


Avant toute chose il est important de comprendre comment notre cerveau et nos émotions fonctionnent.

L'hypnose permet de devenir une meilleure version de nous-mêmes.

L'être humain a 2 manières de fonctionner qui sont régies par chacun de ses cerveaux.

Il y a tout d'abord le cerveau émotionnel. C'est celui qui nous guide, celui qui nous donne de l'intuition, celui qui nous amène des idées sans même le vouloir, celui qui nous permet de savoir vraiment ce qui est bon pour nous. Et nous pouvons le ressentir directement dans notre coeur, dans notre ventre ou dans notre gorge. C'est notre âme ou notre cœur qui nous parle.

Il y a l'autre cerveau, celui qui pense, celui qui met en action, celui qui nous donne le protocole à suivre, qui apporte les données techniques pour exécuter, pour construire, pour matérialiser, pour mettre en pratique ce que le cerveau émotionnel va nous induire.

Le problème aujourd'hui, c'est que la société nous a appris à écouter seulement un cerveau, celui qui pense. Elle nous a conditionné et formaté afin de respecter différentes règles sociales, économiques, politiques, familiales ou concepts et ainsi nous conformer à la manière dont on doit être, se comporter ou fonctionner. Il peut être un formidable outil quand il est utilisé à bon escient mais également notre pire ennemi.

Le cerveau émotionnel est donc le siège de nos émotions, de l'amour, de notre ressenti. C'est lui qui va générer la joie, le bonheur, le bien-être mais également la colère, la haine, l'angoisse ou le stress. Toutes ces émotions vont s'inscrire dans notre cerveau qui pense et ainsi configurer des programmes, des protocoles et des certitudes qui vont conditionner nos comportements.

L'être humain est aujourd'hui dirigé par son ego. C'est cet ego qui véhicule nos peurs, qui sont les premières de nos émotions négatives. Ce sont nos peurs qui nous donnent de la colère, de la haine, de la jalousie qui aboutissent généralement à la souffrance. Ce sont également elles qui engendrent le jugement des autres qui n'est en fait que le reflet de notre propre jugement intérieur et donc le retour de nos propres peurs que l'on transmet ou qui nous sont retransmises.

L'ego nous met alors en compétition dans notre rapport à l'autre et nous éloigne les uns des autres. Il en découle alors des besoins secondaires liés à nos propres faiblesses comme le besoin de reconnaissance, d'estime et de satisfaction. Et c'est en étant à la recherche de ces besoins que nous nous comparons aux autres et que l'autre devient alors un ennemi. Cela vient directement affecter l'estime de soi. Cela a pour conséquence de nous éloigner de notre essence même et ainsi nous interdire simplement d'être ce que nous sommes.

Aujourd'hui encore plus qu'avant, la télé, le téléphone, l'ordinateur, les jeux vidéo, la publicité, l'argent nous ont éloignés de nos besoins primaires ou vitaux. Ils nous empêchent de générer nos propres émotions et nous dictent ce que l'on doit penser ou ressentir. Le but étant de faire de nous de bons petits soldats, nous faire acheter et consommer des choses dont nous n'avons aucunement besoin. C'est le conditionnement. Cela nous coupe de nos ressentis et nous empêche d'être à l'écoute de notre soi intérieur, notre imaginaire, de nos idées et de notre capacité à générer nos propres pensées.

On peut constater aujourd'hui que beaucoup de gens ne pensent plus par eux-mêmes mais vont adhérer à des schémas de pensées qui ne sont pas toujours dans la bienveillance. C'est une manière de nous contrôler afin de nous couper de notre vraie nature. Un être humain qui ne résonne pas et ne pense pas comme la société d'aujourd'hui le souhaite, est un humain dont elle perd le contrôle. Et un humain qui échappe au contrôle est un humain qui est considéré comme dangereux car il peut conscientiser ce qui est juste ou non.

C'est tout cela qui nous coupe de notre enfant intérieur, le premier, le vrai celui qui joue et aime, celui qui ne se préoccupe pas, celui qui se contente uniquement d'exister en faisant fi du jugement des autres, celui qui est empli d'innocence et de pureté. En résulte alors la création d'autres enfants intérieurs qui se sont matérialisés par nos différentes peurs ou blessures et qui, la plus part du temps, nous protègent des agressions futures. Mais ils nous empêchent également d'avancer car ils agissent comme un pansement qui cache une plaie qui ne cicatrise jamais. C'est pourquoi il est important d'aller se réconcilier avec ses enfants intérieurs et ainsi guérir nos blessures émotionnelles.

En hypnose, le thérapeute aide à mettre en veille le cerveau qui pense, pour re-conditionner l'information liée à une émotion. Une émotion conditionne un comportement. Grace au thérapeute nous allons donc aller à la rencontre de nos propres peurs, nos blessures et nos traumatismes.

C'est en intégrant tout cela que nous allons pouvoir nous reconnecter à notre vraie nature, à notre essence, à notre cœur et embrasser le chemin de la guérison interne.